Enseignante : Christine Détrez (christine.detrez@ens-lyon.fr)

L'histoire et la sociologie des émotions se sont développées ces dernières années. Le but de cet atelier sera de croiser les approches de la sociologie de la culture, de la sociologie du genre, de la sociologie de l'enfance et de la sociologie des émotions, sur un objet particulier : l'amour. Le but est de prendre l'amour comme un objet culturel et d'appréhender comment les produits culturels (livres, chansons, médias audisovisuels, applications numériques;..) "apprennent" aux garçons et aux filles ce qu'est l'amour, et inculquent un ensemble de normes, hétéronormatives et genrées, dont il faudra également mesurer les évolutions. Le travail consistera en une construction de la bibliographie sur ce sujet émergent, ainsi qu'en un travail de terrain : à la fois étude de corpus, par binômes, et entretiens auprès d'enfants.

Horaire : jeudi 9h30-12h30, annuel, ENSL. 1ere séance : le 21/09. Evaluation : contrôle continu + réalisation d'entretiens

Enseignante : Hélène Buisson-Fenet (helene.buissonfenet@ens-lyon.fr)

Cet atelier propose aux étudiant.e.s en sciences sociales (sociologie, science politique, histoire, géographie) de participer à des enquêtes émergentes en sociologie de l’éducation et des régulations scolaires, qui s’inscrivent à terme dans une démarche de comparaison internationale. Nous partons du postulat que les établissements scolaires (ici : les lycées) dessinent ce qu’A. Abbott (2003) nomme des « écologies liées », c’est-à-dire des ordres sociaux situés, à la fois semi-autonomes et interdépendants à l’échelon local, qui négocient entre eux des liens de concurrences et de coopérations, qui connaissent des rythmes propres et composent aussi avec des temporalités externes. Sur la base d’un objet d’investigation spécifique, soulevant une série d’enjeux à différentes échelles, chaque enquête analysera un segment de l’écologie éducative lyonnaise, composé de 3 ou 4 établissements d’enseignement secondaire dont l’accès est négocié pour l’année scolaire à venir. Le traitement de certaines données pourra faire l’objet de séances de travail dans l’atelier Méthodes quantitatives en sciences sociales (cf infra).

Pour l’année 2017-2018, les étudiant.e.s pourront choisir ou cumuler :

  • une enquête sur l’accompagnement scolaire et éducatif des élèves en situation de handicap dans 1 collège et 2 lycées du centre-ville lyonnais.
  • une enquête sur la régulation des langues rares (chinois et arabe) dans 3 lycées du centre-ville lyonnais

Le rapport de stage ou le mémoire de recherche pourra être articulé à l’une de ces enquêtes.

Horaire : vendredi 9h30-12h30, annuel, ENSL. 1ère séance : le 15/09, salle D2 - 115. Evaluation : contrôle continu de recueil et analyse de données + dossier final d’étude de cas.

Responsable : Pierre Mercklé (pierre.merckle@ens-lyon.fr)

Enseignant : Bernard Lahire (bernard.lahire@ens-lyon.fr)

L’histoire de l’étude savante des rêves est marquée par la présence massive de la psychanalyse, de la psychologie cognitive et de la neurobiologie, et par la contribution très marginale des sciences sociales (histoire, sociologie, anthropologie). L’objectif de l’atelier sera de montrer comment le rêve peut être constitué en objet d’étude pour les sciences sociales à partir d’un programme dispositionnaliste et contextualiste qui pense le rêve au croisement 1) des éléments les plus récurrents du patrimoine de dispositions du rêveur, 2) des circonstances récentes qui ont suscité le rêve en question en réveillant certains schèmes incorporés et 3) du cadre spécifique du sommeil. Des éléments de méthodologie seront aussi présentés afin de permettre aux étudiants d'analyser un recueil de rêves. Les étudiants devront donc mener des entretiens biographiques (Semestre 1) et des entretiens liés aux productions oniriques recueillies (Semestre 2). L’assiduité est obligatoire.

Horaire : mercredi 9h-12h, annuel. ENSL. 1ère séance : le 27/09, salle D2 001. Evaluation : contrôle continu + dossier final (présentation et analyse des entretiens).