Ce cours est conçu pour préparer les candidats à la question de géographie thématique qui intègre le programme des agrégations externes de géographie et d’histoire à partir de la session 2015. Il s’agit d’aborder l’océan planétaire selon une approche systémique pour en appréhender les dimensions spatiales et temporelle, les échelles et les niveaux de réalités (physico-chimique, biologique, socio-économique et culturel). Les différentes séances aborderont notamment la structure et le fonctionnement du système océanique, la pêche et l’aquaculture, les transports maritimes, la biodiversité et la protection de l’océan, les risques dits naturels, technologiques et sociaux, la géopolitique, les énergies renouvelables ou non, le tourisme et les activités récréatives, et l’imaginaire. En mobilisant les principaux concepts géographiques et en s’appuyant sur des exemples diversifiés, ce cours ambitionne de préparer les agrégatifs à la dissertation et au commentaire de documents.

Très vaste, cette question s’intéresse aux rapports qu’entretiennent les individus et les sociétés avec l’espace qui les environne, qu’ils fréquentent et qu’ils perçoivent, ou aux espaces plus lointains. Représenter l’espace, en particulier avec les cartes et croquis, est le fondement de toute démarche géographique. Représenter l’espace, c’est évidemment d’abord se le représenter, choisir des outils pour conduire une analyse qui relève toujours d’une interprétation, ainsi que le montrent les différences non seulement entre les géographes et les courants de la discipline, mais surtout les disparités entre les représentations géographiques et celles - qui ne sont pas le fait des géographes mais peuvent nourrir leur réflexion - de la littérature, de la peinture, de la photographie, du cinéma, de la bande dessinée et des jeux vidéo, par exemple.

Ce cours vise à la préparation, à l'écrit comme à l'oral, à la partie du programme des Agrégations de géographie et d'histoire consacrée à la géographie régionale de la France. La question transversale choisie par le jury à partir de la session 2017 porte sur les marges.