Cet onglet rassemble les informations générales sur le Master 1 STADE, en particulier la plaquette des enseignements et le calendrier avec les cours et les échéances des devoirs à rendre.

Ce cours s’intéresse à l’articulation entre théories et pratiques du développement pour appréhender la diversité des systèmes territoriaux caractérisés par le non accès des populations aux besoins essentiels (« les Suds », entendus au sens large). Cette année, du fait du contexte européen et international, une attention toute particulière sera portée aux thématiques des mobilités et des migrations. Il s’agit de :

-          remettre en contexte les flux migratoires actuels et de connaître les réseaux qui se dessinent,

-          comprendre les recompositions des territoires locaux sous l’effet de leur connexion à d’autres échelles et des solidarités entre acteurs,

-          et d’appréhender l’aide à la décision et les politiques associées aux mobilités et migrations croissantes.

Les séances se divisent entre étude des mobilités et migrations « générales » et  études des migrations forcées.


Pour ce cours, les exemples seront plutôt pris en France et en Europe.

Le cours alterne cours magistral, travail en atelier sur des documents, rencontre avec des acteurs, séance méthodologique (par exemple lire un rapport public), présentation de recherche en cours pour faire travailler les étudiants sur les notions de cohésion territoriale et de coopération territoriale. Il présente les débats actuels et les perspectives de l’aménagement du territoire dans les pays européens à travers les enjeux de la poursuite de l’intégration européenne et de la montée de nouvelles modalités de gouvernance territoriale. Le cours insistera également sur des exemples de coopération interrégionale et leur influence à l’échelle locale.

Il analyse donc le rôle de l’action publique sur les territoires, en relation avec les héritages territoriaux, les effets de contexte culturel, les logiques sociales des acteurs et les enjeux économiques qui contribuent à la formation et à la différenciation des systèmes territoriaux en Europe.

Le but de cet enseignement est d'apprendre aux étudiants à mener une démarche scientifique en géographie, depuis la recherche bibliographique jusqu'au rendu de mémoire de recherche. Il est construit autour de trois grands types d'acquisitions : maîtriser les outils documentaires, construire sa démarche de recherche et participer à la vie scientifique.